Léa Eynaud

Entretien avec Léa Eynaud enregistré le 14 novembre 2014 à La Paillasse Paris dans le cadre de l’École des communs.

Léa Eynaud. Portrait

Etnométhodologie

Thèse

Négociation

Peut-être le commun n’est-il que l’agencement de compromis puisqu’ils impliquent la collectivité, et que nous ne sommes tous jamais pleinement d’accord ?

Les communs se pensent par-delà la notion de propriété et selon l’idée du faisceau de droits. Il s’agit de s’entendre sur les droits des uns et des autres, et leurs limites. Cela implique une négociation.

Nous sommes plusieurs et nous devons nous répartis les droits sur l’objet.

Processus

Abondance

Dans le cadre d’une réflexion sur les communs, la notion d’abondance m’intéresse. On s’interroge souvent pour savoir comment imaginer une croissance infinie sur une planète dont les ressources sont finies. Ce qui est très juste par ailleurs. Au sein de ce cheminement de pensée, la réflexion sur les communs redonne crédit à l’idée de l’abondance. Il ne s’agit plus de parler de croissance mais d’abondance. Il y a abondance sur cette planète.

La pensée des communs réintroduit cette idée positive et stimulante d’abondance, qui invite à l’action et redonne espoir. Si nous sommes capables de repenser les choses autrement, nous pourrons nous rendre compte que la Terre recèle de mille ressources. Il faut juste leur laisser l’espace pour se déployer.

Pierre Dardot, Christian Laval. Commun

Laisser un commentaire